sinus

1. sinus [ sinys ] n. m.
• 1539; mot lat. « courbe » sein
Anat.
1Cavité irrégulière (de certains os). Sinus de la face, de certains os de la face (sinus frontal, maxillaire, sinus sphénoïdaux). Spécialt, cour. Inflammation des sinus (de la face). sinusite.
2Renflement circonscrit ou dilatation d'un segment de certains vaisseaux. Sinus veineux du crâne (caverneux, latéraux). Sinus carotidien, à la bifurcation de l'artère carotide primitive.
sinus 2. sinus [ sinys ] n. m.
• 1557; lat. médiév., trad., d'apr. 1. sinus, de l'ar. djayb « pli d'un vêtement »
Géom., math.
1Vx « Ligne droite tirée d'une extrémité d'un arc perpendiculairement sur le rayon qui passe par l'autre extrémité » (d'Alemb.).
2Mod. Sinus de l'angle de deux axes : le rapport de projection d'un axe sur un autre axe directement perpendiculaire au premier. L'inverse du sinus : la cosécante. Fonction sinus (abrév. sin. a). sinusoïde; circulaire, trigonométrique; cosinus, tangente.

sinus nom masculin (latin sinus, courbure) Nom de diverses cavités de l'organisme. ● sinus (expressions) nom masculin (latin sinus, courbure) Sinus carotidien, portion dilatée de l'artère carotide (artère de la tête et de la partie supérieure du cou). Sinus coronaire, portion terminale dilatée de la circulation veineuse de surface du cœur. Sinus veineux crânien, conduit drainant le sang de l'encéphale vers le système des veines jugulaires. ● sinus nom masculin (latin médiéval sinus, sens emprunté à l'arabe djayb, pli d'un vêtement) Fonction sinus, fonction définie sur R qui, au réel x, associe le sinus de l'angle dont x est la mesure modulo 2π. (La dérivée de la fonction sinus est la fonction cosinus.) Fonction sinus hyperbolique, fonction définie sur R : x ↦ sh x. (Sa dérivée est la fonction cosinus hyperbolique.) Sinus de l'angle de couple de demi-droites , réel b ∊ [−1 ; 1] tel que la matrice est celle de la rotation vectorielle r telle que r(d) = dSinus hyperbolique d'un réel x, réel noté sh x égal à . ● sinus (expressions) nom masculin (latin médiéval sinus, sens emprunté à l'arabe djayb, pli d'un vêtement) Fonction sinus, fonction définie sur R qui, au réel x, associe le sinus de l'angle dont x est la mesure modulo 2π. (La dérivée de la fonction sinus est la fonction cosinus.) Fonction sinus hyperbolique, fonction définie sur R : x ↦ sh x. (Sa dérivée est la fonction cosinus hyperbolique.) Sinus de l'angle de couple de demi-droites , réel b ∊ [−1 ; 1] tel que la matrice est celle de la rotation vectorielle r telle que r(d) = dSinus hyperbolique d'un réel x, réel noté sh x égal à .

sinus
n. m. ANAT
d1./d Cavité irrégulière à l'intérieur de certains os (os du crâne et de la face, partic.). Sinus maxillaire.
d2./d Partie dilatée de certains vaisseaux. Sinus carotidien.
————————
sinus
n. m. TRIGO Ordonnée de l'extrémité d'un arc porté sur le cercle trigonométrique.
Sinus d'un angle aigu d'un triangle rectangle, rapport entre le côté opposé à cet angle et l'hypoténuse. (Abrév.: sin).

I.
⇒SINUS1, subst. masc.
A. — ANATOMIE
1. Cavité osseuse irrégulière.
Sinus de la face, sinus aériens. ,,Cavités aérées, annexées aux fosses nasales, creusées dans l'épaisseur des os qui entourent ces dernières`` (Lar. Méd. t. 3 1972). Sinus maxillaire. Sinus ,,creusé dans l'épaisseur du corps du maxillaire supérieur`` (Lar. Méd. t. 3 1972). Les affections dentaires (...) peuvent déclencher une infection du sinus maxillaire supérieur qui entretiendra secondairement des maux de tête (QUILLET Méd. 1965, p. 337). Sinus sphénoïdal. Sinus ,,creusé dans l'épaisseur du corps du sphénoïde`` (Lar. Méd. t. 3 1972). Sinus frontal. Sinus ,,creusé à la partie antéro-externe de l'os frontal`` (Lar. Méd. t. 3 1972). Dans l'homme, les sinus frontaux s'ouvrent dans le sommet de la voûte du nez. Ils s'étendent à environ un pouce de hauteur, et un peu plus en largeur de chaque côté au-dessus des sourcils; ils sont séparés l'un de l'autre par une cloison verticale. Les sinus sphénoïdaux s'ouvrent dans la partie postérieure et inférieure de la voûte (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 634).
2. Organe creux, canal veineux présentant un renflement, une dilatation.
a) Sinus veineux du crâne, sinus crânien ou sinus veineux de la dure-mère. Canal veineux compris dans un dédoublement de la dure-mère, drainant toutes les veines des organes contenus dans la cavité crânienne et la cavité orbitaire et donnant naissance à la veine jugulaire interne. Sinus longitudinal inférieur; sinus longitudinal supérieur; sinus droit. Les sinus de l'homme sont le longitudinal postérieur, qui règne le long du bord convexe de la faux; le longitudinal inférieur, situé sur son bord concave; le droit, qui de l'extrémité postérieure du précédent va s'aboucher avec l'un ou l'autre des sinus latéraux (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 184).
Sinus caverneux. ,,Chacun des deux volumineux sinus veineux dure-mériens, allongés d'avant en arrière, de chaque côté de la selle turcique`` (MAN.-MAN. Méd. 1980). La carotide interne (...) rampe quelque temps dans l'épaisseur de la dure-mère, où elle baigne dans le sang veineux contenu dans le sinus caverneux (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 182).
b) Sinus carotidien. Dilatation située à la partie supérieure de l'artère carotide primitive, à sa division en deux branches (carotides externe et interne) et jouant un rôle dans la régulation de la pression artérielle et du rythme cardiaque (d'apr. Méd. 1966). Il trouve [après injection d'adrénaline] une augmentation de l'irritabilité du sinus carotidien, avec tendance à l'arrêt du cœur (DELAY, Psychol. méd., 1953, p. 206).
d) Sinus du cœur. Chez l'embryon, extrémité du confluent veineux se rendant au cœur qui formera l'oreillette droite et où se trouve le nœud sinusal, point d'origine de la contraction cardiaque (d'apr. Pt Lar. Méd. 1976).
B. — CHIR. ,,Cavité étroite et allongée par laquelle le pus s'écoule à partir d'un foyer d'infection`` (TRIQUET 1981).
C. — Littér. Excavation, creux. Au milieu des forêts d'herbes aquatiques, des passages et des sinus mystérieux où l'eau était bleue comme le bleu du linge (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 290).
Prononc. et Orth.:[sinys]. Homon. et homogr. sinus2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1539 anat. « cavité de certains os du crâne et de la face » (J. CANAPPE, 2e Livre de la méthode thérapeutique, 25 ds Fr. mod. t. 19, p. 200); 2. 1762 « renflement de certains canaux de l'organisme » (Ac.); 1805 oreillettes ou ... sinus des veines (CUVIER, op. cit., t. 4, p. 182); 3. 1771 bot. (Trév.). Mot lat. signifiant « courbure, pli; concavité, creux ».
DÉR. Sinusal, -ale, -aux, adj., anat., méd. a) Nœud sinusal. Nœud qui concerne le sinus du cœur, lieu d'origine des contractions cardiaques et dont le rôle a été mis en évidence par les médecins anglais Keith et Flack. Sur la face interne de la paroi musculaire de l'oreillette droite du cœur d'un mammifère (...) on aperçoit un petit amas ou noyau blanchâtre: c'est le nœud sinusal (ou noyau sinusal) (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 279). b) Qui a son origine dans ce sinus. Tachycardie sinusale. Distinguer les variétés d'arythmie, depuis les plus simples comme l'arythmie sinusale et l'extra-systole, jusqu'au plus complexes (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 185). Rythme sinusal. ,,Rythme normal du cœur`` (Méd. 1966). [sinyzal], plur. masc. [-o]. 1re attest. 1922 [1re éd.] bradycardie sinusale (TEISSIER, ESMEIN ds Nouv. Traité Méd. fasc. 2, p. 478).
BBG. — QUEM. DDL t. 8 (s.v. sinusal).
II.
⇒SINUS2, subst. masc.
MATH., TRIGONOMÉTRIE. Sinus (d'un angle). Fonction trigonométrique qui, dans le cas d'un angle aigu, est formée en abaissant une perpendiculaire à l'un des côtés, et qui, dans le triangle ainsi obtenu, est le rapport du côté opposé à l'angle par l'hypothénuse. La méthode d'Archimède (...) reposait sur le fait que l'arc est compris entre son sinus et sa tangente; l'idée nouvelle consiste à remplacer ces deux limites par d'autres moins simples, mais bien meilleures, qui se présentent sous forme de combinaisons de lignes trigonométriques (Gds cour. pensée math., 1948, p. 102). Le cosinus, et par conséquent aussi le sinus, sont donc, on l'a vu, des « opérateurs de projection », c'est-à-dire des nombres multiplicateurs qui permettent le calcul de la projection d'un segment connaissant ce segment. Ces nombres sont, en valeur absolue, plus petits que 1 (R. CAMPBELL, La Trigonométrie, 1977, p. 26). V. incidence II A 2 ex. de Sand.
GÉOM., vx. ,,Perpendiculaire menée d'une extrémité d'un arc, sur le rayon qui passe par l'autre extrémité`` (Ac. 1835, 1878). Sinus total. ,,Sinus d'un arc ou d'un angle de quatre vingt dix degrés, lequel est égal au rayon`` (Ac. 1835, 1878). Sinus verse. Partie du rayon comprise entre le sinus et l'arc. Le sinus verse d'un arc infinimement petit est égal au carré de cet arc, divisé par le diamètre, parce qu'on peut alors prendre l'arc à la place de la corde (POISSON, Mécan., t. 1, 1811, p. 387).
Prononc. et Orth.:[sinys]. Homon. et homogr. sinus1. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1544 sinus (P. B. APIAN, Cosmographie, f ° 21 v °: sinus [...] droict sinus [...] entier sinus); 1636 sinus verse (MERSENNE, Harmonie universelle, p. 96); 1658 sinus droit (PASCAL, Traité des sinus du quart de cercle ds Œuvres, éd. L. Lafuma, p. 156b); 1658 sinus d'un arc (ibid., p. 155a); 1684 sinus total (FUR.); 1765 sinus d'un angle (Encyclop. t. 15, p. 220b); ca 1902 sinus hyperbolique (Gde Encyclop.). Empr. au lat. médiév. sinus « sinus » (ca 1175, GÉRARD DE CRÉMONE d'apr. A. SCHIRMER, Der Wortschatz der Mathematik in Z. für d. Wortforschung, t. 14, 1912, Beih. p. 67), trad. de l'ar. jayb « sinus », empr. au skr. - « corde d'arc; géom.: corde d'un arc, sinus d'un arc » (Ve-VIe s., -siddhânta, traité d'astron. indien ds M. MONIER-WILLIAMS, A Sanskrit-English Dictionary), ou peut-être -, mêmes sens. C'est prob. par confusion avec son homon. jayb « ouverture d'un vêtement, poche » que l'on a traduit l'ar. jayb « sinus » par sinus en lat. médiév., à cause du sens que ce dernier avait en lat. class.: « courbure, pli; pli de la toge pouvant servir de poche » (cf. sein, sinus1). V. également Brockhaus Enzykl., s.v. Winkelfunktionen; KLEIN Etymol., s.v. sine; Hist. gén. sc., t. 1, La Sc. antique et médiév., Paris, P.U.F., 1957, pp. 162-163; LOK. n ° 641b.
STAT.Sinus1 et 2. Fréq. abs. littér.:156.

1. sinus [sinys] n. m. invar.
ÉTYM. 1539; mot lat. « courbe, sinuosité, creux », et « pli convexe d'un vêtement, d'une étoffe », développant le sémantisme « chose courbe, renflée ». → Sein.
Anatomie.
1 Cavité irrégulière (de certains os). || Sinus de la face, de certains os de la face (sinus frontal, maxillaire, sinus sphénoïdaux). Spécialt (cour.). || Inflammation des sinus (de la face). Sinusite.
2 Renflement circonscrit ou dilatation d'un segment de certains vaisseaux.(1904). || Sinus veineux du crâne (caverneux, coronaire, latéraux). || Sinus carotidien, à la bifurcation de l'artère carotide primitive. || Sinus de la rate : capillaires très larges de la pulpe rouge.
(1876). || Sinus du cœur : portion du tube cardiaque primitif qui forme l'oreillette droite, et où se trouve le point d'origine des contractions cardiaques (appelé nœud sinusal, nœud de Keith et Flack, nœud sino-auriculaire).
DÉR. Sinusal, sinusite.
COMP. Sinusectomie.
————————
2. sinus [sinys] n. m.
ÉTYM. 1557; lat. médiéval sinus, modification par confusion avec 1. sinus, de l'arabe djǎyb « demi-corde de l'arc double », proprt « pli ou ouverture d'un vêtement ».
Géométrie, mathématiques.
1 Vx. « Ligne droite tirée d'une extrémité d'un arc perpendiculairement sur le rayon qui passe par l'autre extrémité » (d'Alembert, in Encyclopédie).Vx. || Sinus total : sinus du quart de cercle, « c'est la même chose que le rayon » (d'Alembert).Vx. || Sinus verse : partie du rayon comprise entre le sinus et l'arc.
2 Mod. || Sinus d'un angle : mesure de la projection sur un axe directement perpendiculaire à l'un de ses côtés d'un vecteur unitaire porté par son autre côté. || Fonction sinus : fonction dite « circulaire », qui fait correspondre les sinus à la mesure de l'arc correspondant (abrév. : sin. a). Trigonométrique, et aussi cosinus, tangente. || La cosécante est l'inverse du sinus.Sinus hyperbolique.
DÉR. Sinusoïde.
COMP. Cosinus, sinus-verse.
HOM. 1. Sinus.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sinus — 1. (si nus ) s. m. 1°   En géométrie, le sinus d un arc ou d un angle est la perpendiculaire abaissée d une extrémité de l arc sur le diamètre qui passe par l autre extrémité. •   Il est indubitable, et en cela Descartes mérite un coup d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Sinus — may refer to:In anatomy, where a sinus is a sac or cavity in any organ or tissue: *Sinus (anatomy), description of the general term *Anal sinuses, the furrows which separate the columns in the rectum *Paranasal sinuses, air cavities in the… …   Wikipedia

  • SINUS — Veteribus quod inter brachia ad summum pectus intercipitur, dictum est i vide supra Gremium, unde et recessus littorum, in quos se mare insinuat, Sinus; et Sinum vestium vocavêre, quodcumque partem illam corporis regeret, Tunicae, Togae,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Sinus — Sm (eine trigonometrische Funktion) per. Wortschatz fach. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. sinus Krümmung ; dieses übersetzt arab. ǧaib, das aber in der mathematischen Bedeutung auf ein anderes Wort zurückgeht (ai. jīvā Bogensehne ).… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Sinus — Si nus, n.; pl. L. {Sinus}, E. {Sinuses}. [L., a bent surface, a curve, the folds or bosom of a garment, etc., a bay. Cf. {Sine}, n.] 1. An opening; a hollow; a bending. [1913 Webster] 2. A bay of the sea; a recess in the shore. [1913 Webster] 3 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • sinus — 1590s, abscess, sore, from M.L. sinus, from L. sinus bend, fold, curve. Meaning hollow curve or cavity in the body is attested from 1670s. Sinusitis inflammation of a sinus is recorded from 1896 …   Etymology dictionary

  • Sinus — eines Winkels φ ist in einem rechtwinkligen Dreieck, das den Winkel φ besitzt, das Verhältnis der gegenüberliegenden Kathete zur Hypotenuse. Die Sinusfunktion ist die Umkehrung des Integrals Dieselbe hat die Periode 2π, und… …   Lexikon der gesamten Technik

  • sinus — sínus m DEFINICIJA 1. anat. a. polukružna koštana šupljina prevučena sluznicom [paranazalni sinusi; upala sinusa] b. izbočenja ili proširenja šupljih organa c. (mn) vezivni kanali smješteni između dva lista tvrde moždine 2. mat. trigonometrijska… …   Hrvatski jezični portal

  • sinus — m. anat. Seno. Medical Dictionary. 2011 …   Diccionario médico

  • sinus — has the plural form sinuses. In Latin the plural is sinus, not sini …   Modern English usage

  • Sinus — (lat.), 1) jede gebogene, halbrunde Fläche od. Vertiefung; bes. 2) der Bausch der Toga (s.d.); 3) Meerbusen, Bucht, Bai. Ihre Namen erhielten sie von Vorgebirgen, Städten, Ländern, in u. bei denen sie lagen, z.B. S. Gallicus, Veneticus, Maliacus …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.